Foodista, moi aussi ?

Publié le par Aurore

 

"On est gourmand comme on est artiste comme on est instruit, comme on est poète. Le goût, mon cher, c'est un organe délicat, respectable et perfectible comme l'oeil et l'oreille."

Maupassant


Foodista 1

foodista 2

 

Dans les placards de ma (petite) cuisine, nombreux accessoires, un peu serrés, chahutent. De la machine à pâtes au petit chalumeau, censé faire de moi une experte es crèmes brûlées, presque tout y est. Ma bibliothèque culinaire, parfaite alliée des jours où l'inspiration fait défaut, est, elle aussi, bien remplie. Les balades en ville (pas seulement) sont devenues l'occasion d'accroître ma liste d'impératifs : il faut goûter ça, ça et ça ! Enfin, dernier détail qui ne trompe pas : la plupart des cadeaux offerts par mes amis référent à l'univers culinaire. La question n'est donc pas inutile. Suis-je, moi aussi, une foodista ?

Si je n'exhibe pas talons aiguilles et manucure intacte, il me semble, qu'entre l'obsession pour le chocolat et la cuisson du risotto, Mathilde et moi avons quelques points communs...

Mathilde Dewilde, jeune directrice de communication, blogueuse et surtout passionnée, a rédigé un petit livre rose, joliment illustré par Serge Bloch. Dans ce petit opus, elle dévoile, avec simplicité et beaucoup d'humour, les coulisses de la vie, pas toujours facile*, d'une foodista. A l'instar de la fashionista, la foodista pense, rêve et vit sa passion au quotidien. Passion pour l'univers culinaire qui cadence ses journées. 

Quotidien, plaisir de recevoir, de glisser les pieds sous la table de son restaurant préféré ou encore voyage, toutes les situations sont passées au crible. Mathilde nous livre ses astuces pour s'adapter au mieux aux différentes circonstances. On apprend, par exemple, qu'il n'est pas forcément de bon goût de sortir son reflex au restaurant pour immortaliser l'instant en flashant compulsivement l'assiette... On sourit, parfois, souvent, parce qu'on se reconnaît un peu dans les mots,  dans les anecdotes confiés par l'auteur.

On perçoit également la générosité de Mathilde, le plaisir de partager ses bons plans. En effet, l'ouvrage n'est pas avare de petites listes sympathiques. On sait, à présent, où manger entre copines ou en amoureux lorsqu'on se rend à Paris. On note, avec précision, les événements culinaires qu'il ne faut absolument pas rater. On apprécie la présence d'un tableau de saison, nous rappelant qu'il est primordial de respecter la nature et ce qu'elle nous offre...

Enfin, on s'émeut à la lecture de la préface de  Pierre Marcolini qui nous souffle ce qu'est l'univers de la gastronomie : un univers de plaisir, de rencontre, et surtout, de partage...

 

* Je pense aux gentilles moqueries de mes amis lorsque j'évoque le lien entre l'hygrométrie et la non réussite de mes macarons...

 

DEWILDE, Mathilde, Foodista, Traité pratique d'une gourmande accomplie,

Editions de la Martinière, 2012, 160 p.

Prix conseillé : 15,90 euros.

Commenter cet article