Arancini di riso, pas vraiment traditionnels...

Publié le par Aurore

Il y a quelque temps déjà, Mr G. et moi avons goûté une spécialité italienne. Si son goût a marqué nos palais, impossible de nous remémorer le nom de ce délice. C'est au hasard de mes pérégrinations culinaires, en feuilletant un ouvrage de V. Harris, spécialiste de la gastronomie italienne, que ces délicieuses bouchées ont de nouveau croisé ma route. Originaires non pas de Capoue, mais de Sicile, ces antipasti, composés le plus souvent de riz, de viande et de fromage, doivent leur nom à leur forme (ronde, parfois conique) et à la couleur orangée qu'ils arborent. Arancini dérive, en effet, du terme arancia qui désigne l'orange en sicilien.

 Né, semble-t-il, au Moyen Age, l'arancino se compose de riz, introduit en Sicile par les arabes. La panure qui entoure ces "boulettes" devait faciliter le transport, détail qui n'est pas négligeable. L'arancino, encore très apprécié, témoigne d'un syncrétisme culturel, résultat de la rencontre entre les autochtones de l'île et les populations qui la "colonisèrent" tour à tour.

La version que je vous propose n'est pas traditionnelle puisqu'elle se confectionne à partir d'un risotto, spécialité du nord de l'Italie. Son utilisation facilite la tenue (le risotto colle), il faudra un peu d'habitude et de dextérité pour réussir des arancini plus classiques.

DSC04525

Arancini, pas du tout classiques, au chorizo et petits pois

Pour 3 à 4 personnes :

- 200 gr. de riz arborio

- 1 litre de bouillon (volaille, légumes...)

- 1 échalote

- 1 demi verre de vin blanc sec

- 100 gr. chorizo (doux ou fort, à votre convenance)

- 100 gr de petits pois

- 70 gr de fromage (parmesan)

- 50 gr de beurre

- fleur de sel, poivre

- un oeuf

- chapelure

 

DSC04537

Confection du risotto :

Dans une casserole, mettre la moitié du beurre et faire fondre. Emincer l'échalote, la laisser fondre un peu dans le beurre, elle ne doit pas brunir. Ajouter le riz, laisser cuire, en remuant, jusqu'à ce qu'il devienne translucide. Lorsque c'est le cas, mouiller avec le vin et le laisser s'évaporer. Ajouter alors progressivement le bouillon, une louche à la fois, il doit être absorbé par le riz, sans que ce dernier colle à la casserole. Procéder ainsi jusqu'à ce que le riz soit cuit, une vingtaine de minutes, il doit être "al dente". En fin de cuisson, après avoir arrêté le feu, ajouter le reste du beurre et le fromage, saler et poivrer. Couvrir le risotto et laisser refroidir. Le mettre au frais et attendre un peu, ainsi il sera collant.

Préparation des arancini :

Préchauffer le four à 180°. Couper le chorizo en dés, le faire revenir quelques minutes dans une poêle. Cuire les petits pois. Ajouter les garnitures au risotto froid. Dans un bol, battre un oeuf et mélanger au risotto. Préparez une assiette avec de la chapelure. Avec les mains, former des boulettes, pas trop grosses, avec le risotto. S'il n'est pas encore assez collant, rajouter un peu de parmesan. Rouler ces boulettes dans la chapelure et les déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson, enfourner jusqu'à ce que les arancini soient dorés. Il est aussi possible de les faire simplement frire dans un bain d'huile.

Déguster bien chaud, bon appétit !

Publié dans Mets salés

Commenter cet article

Natty 22/05/2012 22:54

je n'aime pas du tout la cuisson à la friture, je les avais fait cuire dans mon Air'fryer, c'était un régal bien croustillant et pas sec du tout. Bonne soirée

Aurore 23/05/2012 00:19



Ok, bonne soirée



Natty 22/05/2012 21:50

J'en ai déjà fait, pas avec la même recette que toi mais on avait apprécié tout de même.Bonne soirée.

Aurore 22/05/2012 22:48



Cuisson à la friture peut-être ? j'ai essayé les deux cuissons, et je dois dire que même si ce n'est pas très diététique, on a une préférence pour la cuisson dans l'huile. Je posterai d'autres
recettes...



Céline C 25/11/2011 09:47

Je teste ce week end!

Aurore 08/01/2012 23:48



Alors ces arancini ?